Dassault Systèmes® logo

Choisir la réalité augmentée pour le contrôle qualité.

tablette qui affiche des instructions de contrôle dans un contexte de production

Un des principaux enjeux de transformation digitale des usines est de pouvoir digitaliser efficacement les opérations de contrôle qualité et d’inspection et de pouvoir, par conséquent, réduire le nombre d’erreurs et de non-conformités, ou de les déceler tôt dans le processus. 

Pour y parvenir, la RA est une technologie digitale parmi d’autres mais celle-ci est particulièrement pertinente pour répondre aux enjeux des processus qualité. Alors qu’est-ce qui fait qu’une solution de réalité augmentée est mieux adaptée qu’une autre solution digitale ou que des alternatives plus traditionnelles ?

Véritable outil de formation pour les employés, support pour la maintenance technique, elle permet notamment de superposer des instructions dans l’environnement réel et d’accompagner l’opérateur dans ses missions quotidiennes mais les champs d’application et la pertinence de cette solution digitale pour le contrôle qualité ne s’arrête pas là et permet de renforcer vos processus à de nombreux niveaux.

 

Guidez vos opérateurs avec une inspection en réalité augmentée

Tout d’abord la RA contribue à simplifier le processus de contrôle qualité, en guidant pas à pas l’opérateur dans tous les points de contrôle à effectuer grâce à l’affichage de la 3D directement sur l’équipement à inspecter et en indiquant tout ce qui doit se trouver et leur bon positionnement.

L’intérêt ici c’est de pouvoir améliorer la fiabilité des processus de gestion de la qualité tout simplement en venant digitaliser les fiches d’instructions de travail et faciliter leur compréhension. Ceci permet de garantir l’exhaustivité de vos contrôles, la répétabilité du processus et surtout, de ne pas manquer une non-conformité.

logiciel-inspection-industrie

Comparer le « tel que construit » au « tel que conçu

Une solution digitale qui utilise la réalité augmentée s’avère particulièrement fiable dans ce contexte, notamment quand la technologie sélectionnée s’appuie sur le modèle 3D.

Celle-ci utilise la maquette numérique de votre équipement inspecté en venant superposer son modèle 3D théorique (as designed) avec la réalité (as built) pour en vérifier la conformité.

Grâce à cette superposition, le tel que conçu est comparé au tel que construit pendant le process de fabrication, et si le réel n’est pas conforme à son jumeau digital, les défauts sont identifiés directement sur l’élément pour ensuite en avertir les techniciens en charge du contrôle qualité et de l’inspection.

Ainsi, vous pouvez identifier plus rapidement les non-conformités tôt dans vos processus et réduire le nombre d’erreurs générées dans votre usine.

 

Une meilleure ergonomie de travail pour vos opérateurs 

Un autre puissant avantage d’une solution digitale de réalité augmentée est le gain d’ergonomie et de confort que vous pouvez apporter à l’agent de contrôle qualité.

En effet, utiliser une telle solution c’est offrir à vos équipes des outils intuitifs et agréables à utiliser, voire la possibilité de travailler les mains totalement libres selon la tâche et le dispositif matériel.

Tablette, camera déportée, hololens… Nombreux sont les outils qui peuvent être utilisés mais le choix dépend du contexte de son utilisation car il faut bien prendre en compte l’environnement de vos techniciens et les tâches à accomplir pour être en mesure d’opter pour l’équipement le plus pertinent.

⇒ Découvrez l’exemple chez JEFMAG

 

La restitution des informations non visibles

Et comment faire si le processus d’inspection nécessite le contrôle d’éléments et d’informations invisibles à l’œil nu ? Plus ou moins de la même manière.

Prenons le cas d’un contrôle non destructif (CND) par ressuage. Les défauts relevés pendant ce contrôle ne sont pas visibles en dehors du contexte de contrôle car ils le sont uniquement lorsqu’ils sont sous lumière UV.

Visionner notre cas d’usage d’assistance au contrôle CND.

Lors de l’inspection, le produit est immergé dans un liquide fluorescent qui met en évidence les non-conformités uniquement sous la lumière UV mais lorsque le produit est à nouveau placé sous la lumière normale elles deviennent alors imperceptibles. Avec une solution de réalité augmentée, les données des défauts collectées lors du contrôle sous lumière UV peuvent ensuite être restituées directement sur la pièce inspectée et comparées à son modèle 3D pour en identifier les divergences et faire remonter les défauts.

Dans ce contexte, la RA va venir reprojeter et afficher des informations qui seraient invisibles dans un autre contexte et mieux accompagner les opérateurs dédiés à cette opération.

contrôle non destructif solution digitale numérique

 

Une solution de contrôle qualité pour gagner du temps

Adopter une solution digitale munie de réalité augmentée vous donne la capacité de réduire vos temps de cycles et de gagner du temps et de l’énergie. En effet, accompagnés étape par étape, vos opérateurs sont plus efficaces dans les processus de contrôle et cela contribue à la réduction de vos temps d’inspection. De plus, dans certains cas le permettant, vos techniciens peuvent également être guidés au moyen d’algorithmes d’inspection automatisés ce qui accentue d’autant plus votre gain en efficacité et donc de temps.

Ensuite, avec de telles technologies, les défauts (et leurs coordonnées) sont automatiquement référencés et cartographiés dans la maquette numérique et des données en temps réel sont capturées tout au long du processus (que ce soit via des captures de photos, la localisation des non-conformités…). Vos équipes n’ont plus besoin de prendre du temps à le faire et d’effectuer des allers-retours entre l’atelier et le bureau d’études ou bien de compiler tout cela dans un rapport d’inspection, tout se fait de manière automatique !

 

Assurer la traçabilité des opérations de contrôle

Vos données d’inspection sont directement capturées sur le terrain et reliées au modèle numérique (images, annotations, statut de contrôle ou les informations relatives aux défauts et aux non-conformités comprises), pour donner une vue objective et complète du produit.

Les données recueillies sur le terrain sont ensuite regroupées dans un rapport puis celui-ci est partagé avec les bonnes personnes au bon moment. Ce rapport est ensuite disponible via une base de données ou un modèle API pour permettre une analyse plus approfondie.

⇒ Chez Diota en l’occurrence, nos solutions collectent les données terrain et génèrent automatiquement un rapport d’inspection pour favoriser une meilleure continuité numérique.

 

Contrôle qualité en Industrie : réduisez vos non-conformités et coûts associés

Nous l’avons mentionné plus haut mais il arrive que des erreurs humaines soient détectées dans les opérations industrielles et ces défauts ont un coût généralement élevé de :

  • Actions de correction / réparation des défauts identifiés
  • Arrêt de production
  • Remise en production
  • Contrôle qualité additionnel
  • Logistique en cas de retour du client final

En outre, les défauts peuvent également pénaliser l’image de l’industrie lorsqu’ils viennent alimenter l’insatisfaction client. C’est pourquoi la détection d’erreurs et des non-conformités constituent un enjeu majeur pour les équipes chargées de la qualité.

Encore une fois, dans ce contexte avec le support de la réalité augmentée, les opérations de contrôle qualité et d’inspection sont facilitées. Les informations nécessaires à l’opération sont localisées au bon moment au bon endroit dans l’usine ce qui permet contribue à faire du “bon du premier coup”, une réalité pour votre industrie !

Les éléments sont identifiés, détectés et matérialisés sur le terrain par le biais de la RA et d’outils (vu précédemment) permettant aux techniciens de n’oublier aucun point de contrôle.

Maintenant que vous avez identifié tous les gains que vous pouvez générer grâce à de telles solutions, que diriez-vous d’aller encore plus loin ? Découvrez des cas concrets de la RA en industrie avec notre livre blanc dédié.

logo


[Guide] Projet 4.0 : posez-vous les bonnes questions avant de vous lancer !